Magistrat judiciaire, Stéphane Almaseanu a été chef du Pôle juridique de l’Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués (AGRASC). Il a été, dans ces fonctions, directement en charge de procédures de poursuite et de coopération judiciaires internationales qui sont au coeur des dispositifs de prévention du blanchiment de  capitaux.

Auparavant, il a été en charge, pour le ministère de la Justice français, de la coordination de l’évaluation internationale par le GAFI, de l’organisation de la lutte contre le blanchiement par la partie française.

ESSEC de formation, il a, avant d’intégrer la magistrature, exercé la profession d’avocat et a, ensuite, participé à la création d’une start-up de l’internet.

Formations dispensées :