NDP 1 : Le SEPA vu par VISA Europe

40,00

NDP 1 : Le SEPA vu par VISA Europe

Catégorie :

Description

Editorial:

Bienvenue au SEPA !

Ce 28 janvier 2008, une formidable aventure démarre.

Avec l’extension à 31 pays d’un espace commun où payer en euros sera rapide, sûr, simple et économique, l’euro double sa zone d’influence et un nouveau booster de croissance apparaît.

Et pourtant la révolution qui se met en marche reste silencieuse.

Nous sommes-nous habitués à la morosité ?

Une réforme communautaire est toujours technique et elle exige de la patience. Celle-ci va prendre une place majeure dans les projets des entreprises, grandes et petites, au fur et à mesure que toutes les perspectives et opportunités qu’il ouvre vont se révéler. Commerces, entreprises petites et grandes, consommateurs vont découvrir des habitudes et facilités nouvelles qui vont changer notre quotidien.

Nous serons là pour vous révéler ces changements et opportunités et vous accompagner dans cette aventure.

Bienvenue au SEPA !

et à nos lecteurs !

Le dossier:

Quatre années durant, VISA Europe s’est préparée à l’introduction du SEPA, ce qui lui a permis de se mettre en conformité avec les exigences essentielles de la Commission européenne depuis presque un an.
Marc Temmerman s’est, lui aussi, installé il y a quatre ans à Bruxelles, comme vice-président exécutif en charge du SEPA pour VISA Europe. Il a accordé une interview exclusive aux Échos de CANTON sur sa vision de la façon dont le SEPA va se concrétiser, évoquant la décision récente de la Commission européenne concernant MasterCard qui pourra changer le paysage du SEPA et présentant sa vision des cartes bancaires de demain.
Par ailleurs, VISA génère aujourd’hui un volume de ventes de près de 5 milliards de dollars dans le monde entier. Ces systèmes de paiements et distributeurs automatiques sont implantés dans plus de 170 pays. Forte de cette position de leader, la société VISA multiplie depuis quelques années les investissements technologiques et les expérimentations de marché qui dessinent dans une large mesure le futur des systèmes de paiement. Échos de CANTON fait le point sur les innovations en marche. Mais quand on évoque Visa, comment ne pas songer à Mastercard ? Deuxième émetteur mondial de cartes derrière VISA, Mastercard est entré en bourse (NYSE) en mai 2006. Introduit à 39$ dans l’une des plus grosses introductions des années 2000, le titre vaut un peu moins de 200 $ au 20 janvier 2008. Un tel succès donne des idées … Visa devrait-elle suivre l’exemple ?

Au sommaire du dossier:

  • Interview de Marc Temmermann
  • Les innovations auquelles nous n’échapperons pas
  • Les enjeux de la cotation pour Visa

Canton y réfléchit:

« Le SEPA va avoir des effets en profondeur sur le marché », nous a affirmé d’emblée Marc Temmerman, « il va fondamentalement changer l’environnement des paiements en Europe. »
Outre sa structure de tarification, qui devra s’adapter aux nouvelles normes européennes, VISA Europe a aussi transformé sa structure de traitement pour se préparer au SEPA. Les banques participantes auront désormais la possibilité de choisir leur processeur : cet aspect du SEPA va ouvrir à VISA Europe comme ses concurrents, l’accès à des marchés qui étaient historiquement des « chasses gardées » contrôlées par les organisations nationales. Pour faire face à cette concurrence VISA, qui se démarque de son principal rival MasterCard par son organisation coopérative, multiplie les innovations. Mais l’avenir reste à écrire: combien de temps va durer l’engouement pour le modèle coopératif ? Quels moyens de paiement les consommateurs attendent-ils vraiment ? Les marchés seront seuls juges.

Décodages:

  • La directive services de paiement a été publiée au JOCE
  • La commission européenne recadre les banques sur le SCT
  • Payer son électricité pas sms est possible depuis 2008
  • La bataille de l’interchange aura bien lieu

Repères:

  • Amazon investit dans bill me later
  • Business anywhere une pme très mobile
  • A savoir…