NDP 103 : Monétiser les contenus digitaux

40,00

NDP 103 : Monétiser les contenus digitaux

Catégorie :

Description

Editorial:

Les paiements prochains enjeux d’OPA ?

L’équipementier aéronautique Safran qui détenait 22 % de participation dans Ingenico à travers sa filiale Morpho spécialisée dans la sécurité électronique a annoncé la cession de la moitié de cette participation. Morpho a ainsi cédé 6,6 millions d’actions, représentant 12,57 % du capital d’Ingenico, au prix de 43,45 euros par action, pour un montant total de 286,8 millions d’euros.
Le profit après impôts de cette transaction, calculé sur la base d’une valeur de 22,74 euros par action Ingenico dans les comptes consolidés du groupe au 31 décembre 2012, se chiffre à environ 130 millions et sera comptabilisé au premier semestre 2013.
Le groupe affirme cependant vouloir rester un actionnaire significatif d’Ingenico et conserve 10,2 % du capital avec environ 17% des droits de vote.
Cette transaction a pour effet dediminuer l’influence de l’Etat français, qui détient 30 % de Safran, sur le fabricant français de terminaux de paiement Ingenico. Or la rumeur affirme que la France s’était ainsi opposée au rachat d’Ingenico par Danaher en 2010…
Ingenico deviendra-t-il opéable ? La Bourse ne semble pas le penser puisqu’après l’annonce de la cession par Safran l’action Ingenico a fortement baissé au SBF perdant 3,65 % …
A suivre

Le dossier:

Presse, éditeurs de jeux ou de musique, producteurs de savoirs divers, sont autant de secteurs écartelés entre la digitalisation  des contenus, la croissance géométrique de la diffusion numérique et  la perte parallèle de leurs revenus d’activité.

Le sujet de la monétisation des contenus  est un des principaux défis de  la transition numérique. Et si précisément, raisonner « monnaie » était une des clefs ? Avec l’interview d’un spécialiste des paiements (voir NDP 44) passé dans le monde de la presse et en centrant nos exemples en particulier sur ce secteur, NDP analyse les tendances d’une offre de services spécialisés en petits montants.

Au sommaire du dossier:

  • La multitude des business models
  • Réussir le mixage des sources de revenus
  • Le bonheur d’être un géant
  • Le dédale des solutions techniques

Canton y réfléchit:

La question de la mutation du modèle économique de la presse, pour urgente qu’elle soit devenue, ne trouve toujours pas de réponse évidente. Mais le besoin de gestion fine des consommations renvoie à plus que de la tarification, surtout pour des publications qui dépassent des frontières nationales, les limites d’une devise, et si l’on vise une solution partagée entre de multiples partenaire. Une partie de la clé se trouve dans le paiement lui-même. Et si la monétisation des contenus nécessitait la création d’une « monnaie » – propriétaire, liée à un type de contenu… – valorisant ces contenus ? Une clef à ne pas oublier et que les solutions sur étagère auront du mal à satisfaire.

Décodages:

  •  VISA configure un écosystème de partenariats autour des paiements innovants
  • L’Union des Comores adopte la carte Monéo

Repères:

  • Morpho et MasterCard multiplient les partenariats pour le développement du NFC

Entreprises citées dans ce numéro :

Apple, Bancolombia,  Electric Book, GIE ePresse, Intuit, IREP, MasterCard, Monéo, Morpho, Ouest-France, PayByPhone, PayPal, Safran, Samsung, SIPA, 24 symbols, Union des Comores, Total boox, Valobox, Visa, Yooboox, …