NDP 121 : API de Paiement : Le succès commercial prévisible du B2D

40,00

NDP 121 : API de Paiement : Le succès commercial prévisible du B2D

Catégorie :

Description

Editorial:

A moi, la monnaie  !
L’homme le plus riche du Zimbabwe, fortune faite dans le domaine des télécommunications, propose à son pays d’abandonner la monnaie  nationale qui souffre d’une très forte inflation.
Bien évidemment, la nouvelle monnaie proposée, « eco-cash », est une unité de compte digitale qui est produite et échangée  sur son réseau de télécommunications, Econet.
Son offre de services est aujourd’hui utilisée pour transférer des fonds, payer des petites sommes, ou opérer des versements ou encore acquitter des factures. Le système est déjà utilisé par un tiers des habitants du pays. Qu’à cela ne tienne : il suffirait de renoncer à la monnaie nationale pour que sa solution devienne universelle.
Il faut dire que la banque centrale avait préparé le terrain à une proposition qui reste surprenante en décidant, en début d’année, de retirer la devise nationale de la circulation pour laisser la place au dollar US.
Bien évidemment, l’initiative ne révèle pas seulement un homme d’affaires puisque ce brillant créateur d’entreprise a longtemps joué le rôle d’opposant au président Mugabe.
Une telle initiative peut-elle faire école ? On se plaît à imaginer ce qu’il aurait pu arriver en Italie, il y a quelques mois, si, devant une aggravation soudaine de la crise de l’euro, le chef de gouvernement de l’époque, toujours homme le plus riche d’Italie, avait eu ’idée de proposer d’abandonner l’euro pour une monnaie à son nom…

Le dossier:

Le succès commercial se révèle souvent d’un mot. Le Newton fut incapable de marquer l’essai que le Palm Pilot avait transformé et les « tablettes » de Microsoft n’avaient fait que prévoir ou annoncer un succès que l’i-Pad a brillamment remporté.
Sur le marché des services de paiement, un de ces mots magiques semble promis au succès: « API de Paiement ». Rien de neuf mais une dynamique commerciale semble porter un fort intérêt  vers ces offres qui se multiplient, avec leurs atouts et leurs pièges.

Au sommaire du dossier:

  • L’écosystème des solutions API
  • Quelques challengers majeurs du B2D
  • Les chausse-trapes de Stripe
  • Pourquoi, selon le Gartner, les banques devraient miser sur les API

Canton y réfléchit:

Les offres d’API de paiement ont pour elles, vis-à-vis des développeurs, la force de la simplicité, un atout majeur pour ceux qui accompagnent et façonnent ainsi le nouveau visage du commerce, par les nouvelles interface d’achat en e-commerce ou magasin. La gamme des services proposés confère même à ces API un pouvoir certain d’innovation, comme une nouvelle façon de dire Wallet. Mais ces trois lettres ont besoin pour séduire de laisser dans l’ombre diverses implications (PCI-DSS, risque de répudiation et rétractation, coût de la fraude, …), qui seront gages de déconvenues futures. Au final, la clef résidera bien dans la simplicité de l’offre mais au prix de pédagogie et transparence vis-à-vis des commerçants.

Décodages:

  • PCI DSS : les entreprises ont encore un effort à faire sur la conformité !
  • SmartMetric lance une carte de paiement en Bitcoins

Repères:

  • Amazon préparerait le lancement d’une carte de paiement physique
  • France : le paiement des impôts en liquide sera désormais limité à 300€
  • Paiement sans-contact pour l’iPhone 6 ?
  • Avast 2014 perturbe le 3D Secure

Entreprises citées dans ce numéro :

Alfa-Bank, Amazon, Apple, Avast, Bitcoin, BitInstant, Coin, DGFiP, Eyebuy, Gartner, GDF Suez, Gemalto, Kyivstar, Lyra Networks, MangoPay, Omne, Paypal, Paymill, SIX Payment, SmartMetric, Stripe, Verizon.