NDP 144-145 : La tectonique des cartes

72,00

NDP 144-145 : La tectonique des cartes

Catégorie :

Description

Editorial:

40 – 30 –  25 – 20 – 15 – … 
le compte à rebours des basculements …
Il y a quarante ans, Roland Moreno décidait d’étendre internationalement son dépôt de brevet sur la carte à puce, une invention qui a conduit à la création du GIE « carte à mémoire » , il y a 35 ans, lequel a préparé l’expansion des usages industriels de ces cartes dans le paiement, réellement démarrés il y a 30 ans.
Hier à Paris, dans la grande salle des fêtes de l’Hôtel de Ville de Paris, le Web de son nom complet World Wide Web et le W3 Consortium ont fêté respectivement leurs vingt-cinquième et vingtième anniversaire.
Il y a 15 ans naissait Moneo, qui arrêtera ses services à l’été prochain.
Il a fallu dix ans à la carte à puce pour susciter une industrie qui s’étend encore puisque c’est cette année que les Etats-Unis abandonneront les cartes à piste magnétique.
Il a suffit de 20 ans au Web pour conquérir le monde.
Il a fallu 15 ans pour constater l’échec d’un porte-monnaie électronique qui espérait créer un nouvel usage autour d’une technologie mûre.
Dans le monde né du web, tout s’accélère. Réussites comme échecs.
En marge de la réunion du comité consultatif du W3C, on parlera de l’avancement des travaux du groupe Web Payment du W3C. Son mandat de travail est prévu pour deux ans…

Le dossier:

Aux yeux des utilisateurs, en 30 ans, bien peu de choses ont changé dans les paiements par carte, depuis l’arrivée des cartes à puce. Pour le spécialiste, le volet carte « SCF » du SEPA est le plus en retard. Derrière cette apparente immuabilité, de puissants mouvements souterrains s’annoncent, comme une tectonique des plaques qui fait évoluer ces quatre continents du marché mondial des paiements cartes que  sont : le device, le service, les mécanismes de compensation et le Secure Element. Découvrons, dans ce dossier spécial, les évolutions en cours : elles dessinent cette « tectonique des cartes » qui annonce l’imminence de recompositions majeures du marché.

Au sommaire du dossier:

  • DEVICE : Les cartes du futur arrivent
  • SERVICE : Frédéric LECLEF, co-fondateur de Fivory
  • SYSTEMES D’INTERCHANGE : L’impact financier du nouveau règlement des commissions multilatérales d’interchange
  • SECURE ELEMENT : il s’est envolé dans le cloud

Canton y réfléchit:

Les évolutions engagées sur tous les aspects stratégiques du marché des paiements par carte, le support comme les services qu’il rend et les mécanismes de compensation,  comme les règles d’accès au marché, convergent donc, en direction et en calendrier, pour annoncer l’imminence de transformations technologiques et marketing tous azimuts : un sévère bouleversement sur tous les fronts pour un secteur qui s’était habitué à une stabilité proche de l’immobilité … Et qui avait même réussi à décourager les ambitions européennes sur le volet cartes du SEPA : le SCF.
Parallèlement, l’envol du Secure Element dans le Cloud ouvre la perspective d’une éclipse possible de la carte au profit du mobile. A quoi ce marchera ressemblera-t-il demain, alors que tous les continents sur lesquels le service repose évoluent ? Difficile de savoir avec certitude qui sortira son épingle du jeu et une seule chose est sûre, c’est que les utilisateurs, porteurs et commerçants, sont toujours demandeurs de paiements bons marchés, sécurisés et à fonctionnalités enrichies,…

Décodages:

  • Les monnaies numériques commencent à intéresser (certains) des superviseurs européens

Repères:

  • Fin de parcours pour le portefeuille Moneo

Entreprises citées dans ce numéro :

BCE, BoE, BPCE, Fivory, China Telecom, Dynamics, Moneo, Oberthur,  HM Treasury,  Mastercard, Visa, Gemalto, Google, Zwipe,  Mutalize Corporations, Xpress Money