NDP 17 : Le Débit Direct – Partie 1

40,00

NDP 17 : Le Débit Direct – Partie 1

Catégorie :

Description

Editorial:

On a enfin identifié un motif d’optimisme !

Les organisateurs du très prochain salon Cartes et IDentification viennent de faire réaliser une enquête auprès de 163 entreprises industrielles, bancaires et informatiques du domaine de la sécurité et des paiements.

Les trois quarts de ces industriels jugent la conjoncture actuelle porteuse. A horizon 4 ans, l’optimisme monte à 90% avec près de 80% des acteurs déclarant   avoir des projets d’investissement ou d’achat dans les technologies de l’identification.

Cibles prioritaires: identité numérique, authentification et biométrie. Tous parient sur l’universalisation des technologies RFID et NFC.

 

doute l’innovation majeure du SEPA. Même si tout n’est pas encore défini, la publication fin juin dernier d’un « Rule book » de 198 pages permet désormais d’en cerner les contours. Sans prétendre faire en un dossier le tour du sujet, vos Echos rassemblent l’essentiel à savoir sur le SDD : définitions, caractéristiques, situation de départ des principaux pays, perspectives.

Le dossier:

L’année 2009 doit être à la fois, dans le calendrier SEPA, celle de la création des Etablissements de Paiement et celle du lancement du nouveau prélèvement SEPA : le « SDD ».
A l’échelle européenne, le volume de prélèvements est évalué à 17 milliards par an, soit près de 7 200 milliards d’euros échangés, et représente 26% des paiements électroniques.

Au sommaire du dossier:

  • L’essentiel à savoir sur le SDD
  • Le tour d’Europe des pionniers du Débit Direct
  • – Le  Direct Debit au Royaume-Uni et en Irlande
  • – Le  Direct Debit en Autriche, Allemagne et Pays-Bas
  • – Hors Communauté Européenne
  • – Et en France ?

 

Canton y réfléchit:

Le dispositif ainsi défini simplifie les tâches pour le débiteur (mandat unique) mais il induit des charges et des obligations lourdes pour le créditeur. C’est pourquoi un certain nombre de banques envisagent de leur proposer des services basés sur des principes d’archivage électronique des mandats, de consultation du suivi des prélèvements, des autorisations émises, etc. …C’est un des motifs qui font que les banques restent discrètes sur le contenu futur de leur offre, tout en considérant que le SDD sera LE lieu de la compétition entre elles dans la phase actuelle de SEPA.
Par ailleurs, vu du client, l’acceptabilité et donc le succès du SDD dépendra beaucoup de la façon dont les clients particuliers se sentiront rassurés et confortés par le nouveau dispositif. Nous reviendrons plus en détail sur ces différents aspects ainsi que sur les contraintes de mise en œuvre du SDD et les spécificités prévues pour le commerce B2B dans nos prochains numéros.
Sur des points essentiels qui conditionnent l’usage même du débit direct, bien des incertitudes demeurent. Ce nouveau mécanisme de paiement imaginé et voulu par la Commission européenne reste un objet mystérieux mais sans doute plus pour très longtemps.
Comment sortirons-nous de l’incertitude ? Par une avancée inédite du travail de normalisation conduit par l’EPC ? par des précisions « Top Down » émises par la Commission ?  Au fur et à mesure de la publication des modalités de transposition nationale, adoptées dans chaque État membre ? Y-aura-t-il vraiment place, dans un tel système, pour des disparités nationales ? Le SDD garderait-t-il un sens pratique, s’il était différent dans son application selon les pays ? Nos prochains numéros reviendront dur ces thèmes pour vous permettre d’anticiper efficacement les évolutions qui s’annoncent.

Décodages:

  • Querelles communautaires au chevet de la vente de contenus en ligne
  • Le nouveau  » coup  » de la Commission Européenne
  • BNP et Kyriba partenaires sur le nouveau marché des plates-formes de gestion centralisée de trésorerie

Repères:

  • Le GIE CB annonce un nouveau paradigme SEPA
  • Lancement  de la nouvelle identité visuelle de Barclays
  • Mots et chiffres
  • A savoir…