NDP 18 : Le Débit Direct – Partie 2 : B2B et B2C

40,00

NDP 18 : Le Débit Direct – Partie 2 : B2B et B2C

Catégorie :

Description

Editorial:

La DSP transposée en France au début 2009

Les Etats membres ont l’obligation d’avoir transposé la directive sur les services de paiement au plus tard à la rentrée 2009 puisque cette « DSP » sera applicable aux 31 pays de l’Espace unique des paiements en Euros à compter du 1er novembre 2009.

Nous sommes heureux de pouvoir vous annoncer que la transposition française devrait être mise en œuvre au premier trimestre 2009.

Ce calendrier est rassurant. La majorité des acteurs et surtout des entreprises industrielles et commerciales ont tardé à prendre conscience de l’importance et de l’ampleur de cette réforme, la prochaine transposition les y aidera.

 

pour réussir une anticipation efficace de ces évolutions.

Le dossier:

Notre précédent dossier vous a présenté l’essentiel à savoir dans la perspective de l ’arrivée du nouveau prélèvement SEPA : le « SDD » qui sera la grande novation de 2009.
La compréhension des enjeux et des mécanismes qui se mettront en œuvre impose de détailler un aspect en cours de réglage: les différences de nature et de règles qui s’appliqueront au Direct Debit selon qu’il concernera le B2B ou le B2C.
Après l’exercice imposé de définitions, nous avons recueilli l’interview exclusive d’un des meilleurs spécialistes du sujet des paiement: Bernard LAFFINEUR qui nous présente en primeur ses analyses et prospectives sur ce thème majeur de l’année qui arrive.

Au sommaire du dossier:

  • Core-SDD et SDD-B2B, différences et enjeux
  • Les enjeux commerciaux du Direct Debit

Canton y réfléchit:

Le dispositif B2C, dit Core SDD, va d’emblée constituer une grande nouveauté.
Directement inspiré de ce qui préexiste en Allemagne, aux Pays-Bas ou au Royaume-Uni, ce nouveau mécanisme de paiement devrait se développer rapidement en particulier dans le domaine du commerce électronique et modifier tout aussi rapidement les habitudes de consommation, par-delà les frontières.
En revanche, le développement du débit direct dans le domaine des entreprises demeure encore incertain dans plusieurs modalités essentielles : quels mécanismes s’imposeront en matière de garantie de bonne fin, comment joueront les oppositions et quel risque en découlera, quel traitement comptable… ?
Les modalités de la transposition dans chaque pays seront évidemment déterminantes pour clarifier ces incertitudes. Mais peut-on envisager que les règles ne soient pas uniformes, du fait des différences de transposition ? Quel sens pourrait avoir un débit direct, instrument de paiement du grand marché intérieur à l’échelle de la zone SEPA, si des éléments aussi critiques que ceux qui sont encore incertains diffèrent d’un pays à l’autre ?
Il faut espérer que l’EPC accélère le processus de convergence à court terme. Sinon, en tout état de cause, le volontarisme de la Commission européenne et le potentiel des acteurs  issus des pays les plus engagés en faveur du SEPA devraient s’allier pour favoriser le succès de solutions nouvelles qui deviendront rapidement des standards du fait des bénéfices concrets pour les entreprises.

Décodages:

  • Connaissez-vous V-Pay ?
  • Starpass : une solution de micropaiement sur internet
  • Mastercard et l’interchange : sujet à rebondissements !!

Repères:

  • Pionniers: weXpay
  • Un collectif budgétaire important
  • A savoir…