NDP 22 : Le cobranding rebat les cartes

40,00

NDP 22 : Le cobranding rebat les cartes

Catégorie :

Description

Editorial:

Et une bougie !

Le début d’année est l’occasion de former des vœux et de prodiguer des souhaits.

Selon la règle de la charité bien ordonnée, nous n’allons cependant pas résister au plaisir de souligner qu’en ce début 2009, le SEPA a un an… et nous aussi !

Avec ce 22ème numéro s’achève une première année de parution !

Merci de ces rendez-vous deux fois par mois. Merci de votre confiance fidèle, en 2008 et 2009.

Nous sommes très fiers et heureux de vous accompagner en 2009 sur des nouvelles dynamiques du paiement qui s’annoncent particulièrement mouvementées et innovantes.

En 2009, VIVE LE SEPA !

Le dossier:

Est considéré comme « co-brandé », tout visuel portant la marque d’un acteur tiers, en dehors des systèmes de paiement et des établissements financiers. Au regard du G.I.E. CB, le co-branding inclut donc tous les partenariats commerciaux ou affinitaires. Longtemps prohibée en France la pratique du cobranding (ou co-marquage) sur les cartes de paiement a été autorisée à compter du 1er Octobre 2007. Plusieurs innovations et initiatives ont suivi cette ouverture. Mais ce nouveau marché n’a pas constitué une révolution. Alors : vraie tendance commerciale ? ou signe d’effacement des banquiers, avec un début d’appropriation, consciente ou non, de leurs clients par d’autres acteurs ? une arrivée des Marques de Distributeur sur les cartes ?

Au sommaire du dossier:

  • Un an de co-branding en france
  • Changement de cap en cours d’année
  • Définitions et fondamentaux
  • Coopération, copain co-branding

Canton y réfléchit:

Le co-branding a été la première brèche par laquelle de nouveaux acteurs sont devenus (co-)acteurs du monde des paiements. Une seule année aura suffit à montrer la direction d’évolution: les banques perdent leur monopole ; les services de paiement deviennent des services parmi d’autres dont la valeur ajoutée doit justifier le prix. Cette valeur ajoutée est d’abord commerciale. Elle doit s’insérer dans une logique propre au métier et à la relation commerciale concernée. Elle doit apporter  à l’utilisateur, consommateur des services, des bénéfices identifiables et valorisés. Elle fournit au commerçant une puissante source d’information nouvelle. Avec l’arrivée des établissements de paiement, un nouveau catalyseur arrive pour accélérer en 2009 cette révolution des paiements initiée par le SEPA.

Décodages:

  • Paysage européen et stratégies bancaires en 2009
  • Pionnier au service des associations : IZI – COLLECTE
  • L’essentiel à savoir sur L’E.P.C.

Repères:

  • Crédit(s) conso et surrendettement
  • B2B, les délais de paiment se resserrent en 2009
  • A savoir…