NDP 54 : EP : c’est parti !

40,00

NDP 54 : EP : c’est parti !

Catégorie :

Description

Editorial:

L’étape d’après

Attendue depuis 2009, l’arrivée des établissements de paiement se concrétise. Grâce à l’interview exclusive de son Directeur Général, vous découvrirez un exemple parfait du potentiel que cette catégorie d’établissement recèle. Canton-Consulting est fier d’avoir, depuis l’origine, accompagné ce projet, porteur d’un fort potentiel de développement

La vraie prise de conscience reste à venir : elle se fera à partir de l’arrivée de ces nouveaux acteurs dans le paysage quotidien des consommateurs.

Un facteur qui va puissamment y contribuer : l’ambiance de « rigueur ». Ces nouvelles offres de service seront plus compétitives, grâce surtout à l’enrichissement en valeur ajoutée : quelle meilleure raison de les adopter ?

Le dossier:

Neuf mois après l’entrée en vigueur de la DSP, NDP fait le point complet de l’état du marché des services de paiement en Europe.
C’est un paysage contrasté qui s’est dessiné au fil de ces premiers mois. Le grand marché intérieur des services de paiement, juridiquement né, n’a pas encore pris son extension sur tout l’Espace Economique Européen (EEE) et tous les Etats n’ont pas encore pris la pleine mesure du changement. Cependant les pays activement engagés pour le développement de cette nouvelle industrie de services ont désormais réussi à susciter un mouvement de création et d’innovation puissant et leur dynamique enclenche un réel effet d’entrainement.
Le meilleur indicateur de ces lignes d’évolution peut se lire dans le nombre et la nature des établissements de paiement agréés dans chaque pays. Cette analyse comparative permet de saisir les axes de développement les plus forts. Nous vous présentons enfin nos prévisions sur les futurs services les plus porteurs de valeur ajoutée.

Au sommaire du dossier:

  • Rappel du cadre juridique : qui sont les établissements de paiement ?
  • Quelle dynamique sur le marché européen ?
  • Les axes de développement les plus prometteurs

Canton y réfléchit:

L’opinion générale, au moins celle des professionnels des services financiers, a oscillé entre scepticisme et résignation quant aux conséquences de la concurrence ouverte par la DSP. Une des idées dominantes était que cette révolution réglementaire ne ferait qu’accélérer la concentration vers un tout petit nombre de gros acteurs industriels de taille au moins européenne. Après le temps requis pour la mise en place d’un changement réglementaire aussi majeur, sans démentir cette perspective qui s’imposera probablement, mais en quelques années, au monde bancaire, les premiers contours du nouveau paysage révèlent aussi l’importance des niches de services à valeur ajoutée sur le nouveau marché des services de paiement. On perçoit chez les superviseurs une prise de conscience voire une adhésion à cette dynamique. Il ne faut pas oublier que la supervision fonctionne désormais dans un réseau européen : l’effet d’entrainement n’en sera que plus fort.

Décodages:

  • Afone-Paiement : le 3ème établissement de paiement français
  • Interview de Frédérick Richard, directeur financier  d’Afone, qui nous a présenté les ambitions du projet

Repères:

  • La concurrence sur le marché des jeux en ligne
  • En Europe, le chèque décline, la carte progresse
  • A savoir…

Entreprises citées dans ce numéro :

AFONE, ACP, Banque centrale européenne, FSA (Financial Services Agency), Aqoba EP, BNC SA, Prosodie, Ogone, ARJEL, Arkéa, CECEI